La prévention

Philosophie et base scientifique

Beaucoup d’entre nous ont tendance à segmenter le visage en tiers supérieur, moyen et inférieur, séparant ainsi les différentes zones émotionnelles du visage. 

Si les traitements du visage se basent sur cette fragmentation, le résultat en termes de charme (beauté ressentie) peut être altérer, entrainant une discordance entre les messages émotionnels du regard et du sourire.

Une vision anatomique plus profonde, plus adaptée au temps qui passe, va nous permettre de séparer le visage en 2 zones. La zone de soutien est majoritairement latérale, alors que la zone centrale peut être définie comme le triangle des émotions.

Le renfort de la zone de soutien par des injections d’acide hyaluronique va permettre de maintenir la zone émotionnelle en l’injectant au minimum, ce qui va permettre de préserver le charme naturel, la fonction et les émotions de chacun.

De plus, une surcorrection de ces zones transforme la personne, inhibe la transmission des émotions et altère les fonctions primordiales du visage.

En effet, tout comme le vieillissement altère les fonctions respiratoires, d’alimentations et visuelle, une surcharge des tissus en acide hyaluronique ou en toxine botulique sera délétère fonctionnellement.

Il faut, et c’est parfois difficile, éviter de se focaliser sur un détail mais bien observer le visage et le cou dans leur intégralité. Discuter ensemble, se connaître sont aussi des phases indispensables pour une prise en charge globale et ainsi obtenir un résultat le plus naturel possible.

Zones par zones : se comprendre

Dans l’esprit de beaucoup le traitement de la partie haute du visage se fait au Botox et le traitement de la partie basse du visage se fait à l’acide hyaluronique.  

En effet, le botox permet de lisser les ridules autour des yeux et l’acide hyaluronique de redonner un volume perdu au niveau des lèvres.  Il ne faut évidemment pas réduire les traitements de médecine esthétique à ces deux traitements, sinon nous serions tous des clones inexpressifs au front ultra lisse et aux grosses bouches !

La complexité de l’anatomie du visage, avec des zones musculaires et des zones graisseuses des cheveux jusqu’aux clavicules,  la compréhension du vieillissement, vont permettre d’adapter  les traitements d’acide hyaluronique et de botox à toutes les zones du visage et du cou afin d’obtenir les résultats les plus naturels.

Afin que chacun puisse se comprendre et connaître le traitement le plus adapté à son visage, des vidéos explicatives zones par zones sont disponibles sur le site, sur Youtube, Facebook, Instagram et tik-tok.

Anatomie du visage :
Comment traiter les rides frontales (épisode 1)
Anatomie du visage :
Comment traiter les rides frontales (épisode 2)
Anatomie du visage :
Comment traiter les tempes creusées (épisode 3)
Anatomie du visage :
Comment traiter les tempes creusées (épisode 4)
Anatomie du visage :
Comment traiter les rides frontales (épisode 5)

L'acide hyaluronique : généralités

L’acide hyaluronique est une grosse molécule de sucre naturellement présente dans le corps humain. Cette molécule va gérer l’hydratation des tissus, leur volume ainsi que leur soutien. Nous en perdons naturellement avec le temps.   Ainsi, les injections d’acide hyaluronique vont permettre de restaurer les soutiens du visage ainsi que l’hydratation de la peau.  

De nos jours, grace aux avancées de la science, il existe de multiples types d’acides hyaluroniques qui peuvent s’adapter à chaque zone du visage et à chaque personne.

Les contre-indications principales à l’acide hyaluronique sont une infection, une maladie auto immune en poussée, la grossesse et l’allaitement.

Seuls les acides hyaluroniques des plus grandes marques, garanties par des études cliniques sérieuses, sont utilisés au cabinet.

La durée d’un traitement par acide hyaluronique varie entre 8 mois et 2 ans selon les personnes, mais aussi selon les zones injectées, et les stress mécaniques sur ces zones tels que les mouvements répétitifs ou les appuis prolongées.

Toxine botulique : généralités

La toxine botulique est un médicament utilisé depuis les années 70. Il était au départ indiqué dans les strabismes de l’enfant pour décontracter les muscles de l’œil. Il est utilisé depuis les années 90 en esthétique du visage.  

 Les contres indications sont des maladies de la jonction neuromusculaire mais aussi la grossesse et l’allaitement.

La toxine botulique, aussi appelée Botox, est un décontractant musculaire localisé dose dépendant et localisation dépendante.

Il n’y a pas vraiment d’effet indésirable directement lié à la molécule mais plutôt lié à une diffusion du produit dans un  muscle non ciblé initialement. 

C’est pour cela que l’on demande aux patients de ne pas faire de sport ou toute activité qui rendrait la tête rouge et gonflée pendant 5 jours, le temps que le traitement se mette en place.  

Le traitement met une quinzaine de jours à s’installer,  sera stable pendant une période de 2 à 3 mois puis diminuera doucement sur une période de 2 mois pour revenir à l’état initial au bout de 5 à 6 mois.

Il existe différents types de toxines plus ou moins bloquante qui peuvent s’adapter au désir de chacun. Ces différentes toxines sont présentes au cabinet afin de pouvoir s’adapter à chacun.

Avant / après

20 Quai Lunel
06300 Nice
Tél. : +33 (0)4 89 03 96 03
info@docteurcecilewinter.com
Copyright 
2024
 - Dr. Cecile Winter - Mentions légales